Faire de la randonnée en Dordogne – Perigueux à Bergerac

Pour notre premier trek, comme j’aime le dire, nous sommes allés « nous perdre » dans le Périgord.

Dans cet article, je vous partage notre itinéraire (Périgueux – Bergerac), nos aléas et nos astuces pour faire face aux imprévus lors d’une randonnée en Dordogne.

Présentation de la randonnée : il s’agit d’une rando au cœur de la Dordogne. Le trek est réalisable en 3/4 jours et en totale autonomie. L’itinéraire proposé permet de suivre le parcours de Saint-Jean-de-Compostelle. La distance parcouru est d’environ 70 km avec peu de dénivelé et sans difficulté particulière.

 

Pourquoi randonner en Dordogne ?

Le Périgord : un lieu de calme et de sérénité 

Nous avons adoré découvrir la Dordogne ! Sur l’ensemble de notre rando, nous avons croisé très peu de randonneurs et avons été accueillis très chaleureusement par les locaux. On a marché de hameaux en hameaux tranquillement, sans rencontrer de grandes difficultés. Si vous cherchez un petit parcours sans trop de dénivelé, pour vous initier à la randonnée, cette rando sera parfaite pour. 😊

En ce qui concerne les paysages, c’est la campagne, les prés, les animaux, les petites collines…  Trop chouette quoi ! 

Nous avons emprunté quelques routes mais on n’a jamais été embêté par les voitures, ni par la pollution. On respirait ! Et ça, c’est extra 👍.

 

Le hasard nous a conduit à randonner en Dordogne

En fait, nous nous sommes retrouvés un peu par hasard à randonner dans la Dordogne.

Florian et moi souhaitons partir à l’aventure afin de se dépayser, marcher et prendre des vacances ensemble, une première pour nous ! Vivant dans le Nord de la France, nous cherchions une destination assez proche pour éviter de perdre plus d’une journée dans les transports.  

Nous avons passé en revue plusieurs régions de France : La Bretagne, la Dordogne, les Alpes, le Centre, le Jura… Bref, on n’arrivait vraiment pas à se décider soit on craignait le mauvais temps, les parcours trop difficiles, une destination trop éloignée… Mais c’était sans compter sur l’incroyable spontanéité de Florian et sur ses idées farfelues…

En en fait, il m’a demandé d’annoncer un nombre totalement au hasard. Sans réfléchir, j’ai répondu le « 24 ». Ce qui correspond au département de la Dordogne. 

Et zouh ! Aussitôt, nous avons arrêté de réfléchir et avons réservé nos billets pour Périgueux.

 

Le département de la Dordogne, c’est où ?  

Alors, un peu de géographie, avant de vous partager notre aventure. La Dordogne est un département situé dans la région de la Nouvelle-Aquitaine (Centre ouest), anciennement le Périgord.  Périgueux est la ville chef-lieu de la Dordogne et c’est la plus peuplée du Périgord.

 

Itinéraire de la randonnée pédestre en Dordogne

Avant de partir, je me suis procurée au Furet une carte Michelin de la Corrèze/Dordogne. Ainsi, j’ai tracé notre itinéraire au crayon de bois (ou crayon à papier, si vous préférez.😜 ) directement sur la carte.

On avait une idée de notre parcours, des différentes étapes et du nombre de kilomètres à réaliser par jour.  Notre randonnée faisait environ 70 km et nous avons parcouru entre 15km et 20 km par jour. 

Reco’ pour votre randonnée : Achètez une carte IGN adaptée à la randonnée pédestre en France. Celle que j’ai achetée était bien mais manquait clairement de précision. L’échelle était davantage conçue pour les voitures voire les vélos. Erreur de débutant, I know.

 

Journée 1 de randonnée de Lille – Périgieux – Chalagnac : 19 km

Après plusieurs heures dans le train (6 heures), nous sommes arrivés à Périgueux vers 13h30/14h, pile-poil pour le dej’.  Nous avons englouti en deux-deux notre sandwich, acheté à Limoges pendant le changement, parce que nous étions dimanche et pas sûrs de trouver des magasins ouverts dans la si grande ville de Périgueux 😁. 

Hophop les choses sérieuses commencent !

Nous avons débuté notre randonnée en Dordogne vers 14h30. En résumé, nous avons marché pendant 4h30 et fait environ 3 petites pauses afin de se poser à l’ombre et de s’hydrater. 

Petite reco pour ta rando’ : Avant de s’éloigner pendant plusieurs heures de la civilisation, il faut avoir le bon réflexe de remplir des bouteilles d’eau. En général, nous nous dirigeons vers des commerces (café, restaurant, boulangerie).  À défaut, ici, nous nous sommes rapprochés des locaux et avons fait du porte à porte afin de remplir nos bouteilles.  

Comme vous pouvez le voir, nous avons un peu trotté pour notre première après-midi. La carte que vous trouverez sur Calcul Itinéraires représente le parcours prévu. Il s’avère que nous nous sommes un peu trompés lors de la sortie de la ville (oupsi). En fait, quand vous sortez de la ville, il y a un carrefour menant directement à la D 6021 (route de Bergerac), le tracé orange sur la carte. C’est la route que nous avons malheureusement empruntée. L’erreur c’est que nous avons continué tout droit au lieu de tourner à droite. Bon heureusement, depuis, on s’est clairement amélioré en localisation. 

Si jamais cela vient à vous arriver, sachez que vous devrez marcher pendant 20/30 mins sur cette grande route départementale. Ensuite, vous arriverez à un carrefour au niveau de Point de Cerf qui vous permettra de bifurquer sur la droite et de reprendre le parcours initial. 😉 

Après ce petit aléa, nous sommes retrouvés sur des sentiers très sympas. Nous avons traversé des bois et des étendues d’herbes avec rien à l’horizon… La randonnée en Dordogne, c’est chouette ! 

Marche à pied périgord - blog rando
Sentier pédestre en Dordogne

Le bivouac J1

Vers 18h, on s’est demandé où on allait bien pouvoir planter la tente. Beh oui, c’est bien cool de marcher, mais il faut penser à se reposer. On s’est mis en quête d’un spot adéquat pour camper sans déranger. Il faut le dire, trouver un spot ce n’est pas le plus simple. 

Par chance, nous avons trouvé une petite dame qui venait de couper son herbe à la fourche. Énorme coup de chance ! Elle s’était contentée de couper uniquement un petit espace sous des arbres ce qui nous a permis de déposer notre tente sans problème (voir sur la photo).

On a préparé notre riz avec le réchaud et passé une bonne nuit. La nuit à la belle étoile n’était pas envisageable. L’orage a pointé son nez. Cette première nuit était donc assez mouvementée 😊.

 

Camping sauvage dordogne - blog randonnée
Vue du coucher de soleil depuis la tente.

 

J2 randonnée de Chalagnac – Campsegre : 34 km

Le lendemain, nous nous sommes levés assez tôt pour profiter de notre journée et éviter de marcher en pleine chaleur. On remplit nos bouteilles d’eau pour la journée auprès de notre hôte, et on reprend notre randonnée en direction de Campsegre. 

Nous avons fait une pause après une heure de marche pour notre petit déj. En fait, on aime bien marcher à la fraîche le matin et se trouver un petit coin sympa pour manger (barres de céréales). Ici, les nuits et les matinées sont fraîches, on conserve notre sweat le temps de se réchauffer. 

La deuxième journée a été assez longue… ouais floflo en avait plein les bottes ! 😜

Nous avons eu une bonne dose de dépaysement entre les collines, les paysages de verdure, les animaux de la ferme, les petits bois… C’est un vrai plaisir de vadrouille par-ci et par-là, sans savoir trop ce qui nous attend. C’est une découverte à chaque nouveau kilomètre réalisé ! Eh oui, ça donne envie de randonner en Dordogne, n’est-ce pas ? 🙄

 

Le bivouac J2

Nous sommes arrivés au village sur les coups de 18h. On s’est rapidement mis à la recherche d’un nouvel espace pour notre tente. Une dame du village nous a proposé de camper sur son terrain. Bon, il n’était plus trop entretenu, l’herbe était très haute… On a volontiers accepté sa proposition. Mais, je peux vous dire que l’on s’est bien amusé pour se créer un petit passage. 😆

Attention… et c’est maintenant que ça devient drôle ! 

Etant donné, que j’avais géré la mise en place du bivouac la veille, j’ai laissé Florian s’en charger…. Grave erreur ! Au moment de prendre les piquets de la tente pour les emboîter, Florian se rend compte qu’il n’y avait plus du tout d’élastique dans les tubes. Ohoho. Ouep’ sympa !

L’élastique« permettait » de construire l’un des 2 piquets de la tente était coupé en 3 bouts. Je redis, très, très sympa ! On avait plus de tente. Donc, on tente comme on peut de réparer ce fichu piquet, on demande de l’aide au village, etc.

Mais au bout de 20 mins, on se rend bien compte que l’on ne va pouvoir passer la nuit à l’intérieur de la tente. Heureusement, la dame nous a proposé de nous aider en nous logeant dans une maison. Alors, je précise. Il s’agit d’une maison abandonnée depuis X années. Je ne vais pas vous faire une description du lieu… c’était très particulier et on peut se le dire… c’était un peu glauque.

 

Tente pour randonner en Dordogne
Le piquet et son fameux fil déchiré

 

J3 en randonnée pédestre dans la Dordogne Campsegre –  Saint-Foy-des-Vignes : 15 km

Normalement, aujourd’hui nous étions censés arriver à Bergerac et dormir en camping. Mais face à notre problème de tente, nous avons préféré trouver un lieu, de type « grange » pour passer la nuit. Et puis, ça nous faisait une journée de plus à marcher dans la nature !!!

Nous avons été accueillis par un couple de retraités qui nous ont laissé leur cave pour la nuit. Nuit très fraîche, mais ça nous a bien dépanné 😊. 

 

Trekking périgord france dordogne - blog rando
Paysage lors de la randonnée Périgord – Jour 3

 

Fin du trekking – Arrivée à Bergerac – 5km

Ce fut notre dernière matinée à randonner avant d’arriver à Bergerac.  En ville, nous en avons profité pour se ravitailler et manger un bon sandwich.

Bilan de cette première randonnée en Dordogne

 

Eh oui, il s’agissait de notre tout premier trek en autonomie ! 

Nous avons parcours sur les quatre jours environ 73 kilomètres à pied. Ce trek peut totalement se faire en trois jours, mais nous avons préféré marcher une journée de plus, afin de rester plus longtemps dans la nature 😊.

 

Nourriture pour le trek

Niveau nourriture, c’était limite. Nous avions prévu 1 kilos de riz et quelques barres de céréales. Florian avait incité pour prendre des cacahuètes, et il a bien fait. 😅

En fait, on était vraiment à la dèche. Je pensais que nous aurions traversé des villages avec des commerces, pour nous ravitailler. J’ai eu tort de penser ça. Les seuls commerces que nous avons croisés étaient à Périgueux et à Bergerac. Du coup, nous avons dû faire vraiment attention à nos portions pour avoir suffisamment à manger pour notre trek.

 

Bergerac randonnée perigord - blog trek
Ville de Bergerac – Fin du trekking en Dordogne

 

Bon, on apprend de ses erreurs. .

Equipement de randonnée

En ce qui concerne l’équipement de rando, la tente nous a lâché au bout d’une nuit… je pense que l’on bat des records dans le domaine. Il y a dû avoir un petit souci au moment du rangement. Elle est maintenant réparée, et je n’ai pas eu d’autres soucis. Il s’agit de la tente Quechua. Elle est basique, mais elle fait très bien l’affaire pour ce type de rando 😊.

Pour vous aider à vous repérer, nous avons mis notre itinéraire en ligne : Parcours randonnée Dordogne. Si vous avez déjà réalisé une randonnée pédestre en Dordogne, partagez votre parcours dans les commentaires, ça nous donnera des idées pour notre prochaine escapade. 😀

À bientôt, 

les trucs pour voyager de chez soi - nous randonnons

Et ça vous a plus ? N’hésitez pas à noter notre article de 1 à 5. Cela permet d’adapter le contenu en continu et d’améliorer notre visibilité sur Google. Merci 🙂

Soutiens-nous et partage l'info à tes potes de rando :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *