Comment faire de la randonnée sous la pluie ?

Mais si, tu verras, ça va passer!

 

Aujourd’hui, le thème c’est la randonnée sous la pluie ! La pluie, on l’adore quand elle vient nous bercer en tapant sur les carreaux, quand elle rafraîchit les terres pendant l’été ou quand elle nous propose des paysages incroyable en montagne ou en campagne…mais ça devient plus compliqué en plein air et surtout quand on a prévu de se faire une petite rando ! 

Alors pas de panique, nous avons déjà randonné sous la pluie et voici quelques idées que nous avons utilisés pour faire face à cette situation ! 😉

Si vous avez déjà vécu cette situation ou si vous voulez partager avec la communauté vos idées, n’hésitez pas à nous contacter, sur notre mail ou notre Instagram

 

Tout d’abord, comment se préparer pour randonner sous la pluie ?

 

Rassurez-vous, les vacances c’est beau et chaud ! Mais quand même, au cas où, on va prendre l’hypothèse qu’il puisse pleuvoir.

Évitons cette situation d’avoir un compagnon de rando qui vous glisse “tu vois, je te l’avais bien dit…” alors que vous êtes trempé jusqu’aux os et qu’il vous reste une journée de rando à faire.

À moins de partir dans un désert, partez du principe qu’il puisse pleuvoir pendant votre périple.

 

Alors c’est parti pour le dress code « randonnée sous la pluie » #glam

 

Partez du principe que, la pluie, c’est de toute façon temporaire. Il vaut mieux perdre en sex appeal que d’avoir froid et être mouillé toute la journée.

 

Quel vêtement de pluie prendre du coup ?

 

Si vous avez un petit sac à dos , soyez pratique et prenez une cape de pluie. La veste de pluie, en plus d’être étanche et donc imperméable, vous permettra de mettre également à l’abri votre sac et votre pantalon, tout en avançant. La cape de pluie sèche vite et est surtout est compacte. Bien sûr, en randonnée, le poids compte, donc l’autre atout c’est qu’elle est légère.

Si vous randonnez avec un sac imposant, la cape de pluie est une option mais, il existe une autre solution, le saint vêtement imperméable, compacte à l’allure plastifiée ! En épousant la silhouette de votre corps, ce vêtement sera plus pratique et vous évitera de faire des plis avec votre cape qui pourraient être désagréables au niveau des épaules.

Ah oui ? Tu es mignon mais mon sac n’est pas imperméable…” Et c’est là que la magie opère, car il existe un nombre fou de housses de sac de randonnée qui vous permettront d’imperméabiliser vos vivres et de garder vos vêtements au sec !

Dans le cas où c’est une housse claire (blanche/grise/rose etc … ), elle abritera également vos ressources qui n’aiment pas la chaleur. Ce n’est pas tout car c’est aussi un bel avertisseur visuel pour les chasseurs et autres automobilistes, pour qui, il sera impossible de vous confondre avec un sanglier 🙂

 

Quoi ? Pas d’autres infos pour la randonnée sous la pluie?

 

Bah oui c’est tout ! En tout cas, au niveau matériel c’est ce que nous faisons lutter temporairement contre la pluie.
En complément ”après la pluie” je vous conseille vivement un polaire ou un gros pull pour vous réchauffer! C’est aussi un très bon vêtement pour la soirée et la nuit. Si vous avez un problème de poids ou de place dans votre sac, vous pourrez utiliser des solutions compacts comme des sous vêtement thermique ou des lainages zippés.

 

Ensuite la pluie est là !
Qu’est-ce qu’on fait ?

 

Pas d’affolement, nous sommes là pour vous aider. Alors dans un premier temps, on va évaluer la menace présente sur le terrain car la manière de réagir n’est pas là même à chaque fois :

  • Niveau 1: La pluie sympa, relou qui dure 15 min

    Bon là, pas besoin de sortir l’artillerie lourde. C’est simplement une averse mais qui apporte déjà une couche d’humidité, et sincèrement si vous pouvez vous en passer, faites-le !
    Mettez votre vêtement de pluie rapidement et vous pouvez continuer à marcher. Si votre corps se refroidit, il va dépenser de l’énergie supplémentaire pour se réchauffer. Énergie dont vous avez besoin pour marcher !

     

  • Niveau 2: La pluie classique, qui mouille bien et qui dure 1h

    Dans ce cas-là, sortez vos vêtements de pluie pour vous et votre sac. Là, c’est certain ça va mouillez, donc pas besoin de vous infliger une randonnée détrempée. Premièrement ce n’est pas agréable et ensuite… Bah ça suffit non ?

    Maintenant dans ce cas, il faut aussi protéger votre sac, sinon il va aussi se refroidir et potentiellement s’imbiber d’eau, si ce n’est pas un sac imperméable, un poids que vous allez aussi porter on le rappelle.

     

  • Niveau 3: La douche d’orage !

    Un grand classique des montagnes et des périodes estivales mais vraiment vous ne voulez pas être en dessous.

    Donc là il y a urgence, équipez-vous et protégez tout ce que vous pouvez. Si vous en avez la possibilité, essayer de faire une pause pour vous abriter. Préférez les abris de bus ou les enclavements de rochers. Si vous avez pas la possibilité, vous pouvez essayer les arbres mais il faut absolument qu’en cas d’orage, vous ne soyez pas à l’abri proche ou sous un arbre ! C’est vital même.

     

  • Niveau 4: La journée de forte pluie

    Esquivez la pluie de la journée en marchant le matin, abritez-vous comme vous le pouvez mais sincèrement essayez de planter la tente !

    Vous allez perdre une journée mais vous allez vous réchauffer, regagner de l’énergie, et si vous le pouvez dormir.
    Une journée comme ça c’est de toute manière à oublier, donc autant la rendre utile.

     

  • Niveau 5: La mousson, le typhon ou la tempête tropicale

    Là il faut prévoir, s’il y a un risque qu’un événement de ce type arrive, n’essayez pas de faire les braves et trouvez un endroit sécurisé et calfeutrez vous !

    Impossible de sortir dans ces conditions !

En conclusion : La randonnée sous la pluie

 

Et voilà ! Maintenant vous êtes prêt à affronter la pluie en randonnée dans de multiples situations. Ce n’est pas une liste exhaustive donc à vous de vous adapter de la meilleure des manières pour affronter ces moments compliqués. En tout cas nous l’avons fait et nous nous en sommes sorti alors pourquoi pas vous ?

A chaque rencontre de la pluie en randonnée, il faut sécher au maximum tout ce qui est mouillé avant de ranger vos affaires. Le risque c’est de ne pas être prêt pour un deuxième épisode.

L’important c’est de garder le moral car randonner sous la pluie est une situation qui déplait aux randonneurs de manière générale. Relativisez, de toute façon après la pluie vient le beau temps et puis, vous verrez, les paysages pluvieux sont magnifiques.
La plupart du temps se seront des moments d’adversité dont vous vous rappellerez et dont vous rigolerez ensuite.

Alors pourquoi ne pas prendre la situation du bon côté tout de suite ?

Si vous recherchez quelques astuces pour bien remplir ton sac à dos de randonnée, je vous conseiller de jeter un coup à cet article : « Comment préparer mon sac de rando ? ». Il devrait vous aider pour la suite.

Soutiens-nous et partage l'info à tes potes de rando :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *