Pourquoi se lancer de la randonnée pédestre ?

Yeeees, on sait, vous nous prenez un peu pour des fous à vouloir randonner plusieurs jours tout en portant un sac de plus de 10 kilos, et en plus en dormant sous une tente (bah oui, ce n’est pas drôle sinon).

Alors oui, ça peut sembler « étrange », « bizarre », parce que des « Mais pourquoi vous ne prenez pas des vacances tous les deux au soleil, en Italie ou à l’Ile Maurice ? » on l’a déjà entendu… Bah ouais, mais non…. nous on préf’ l’aventure, l’effort, les rencontres, le challenge, le climat atypique en montagne… et tout ça en marchant ! Allez viendez’ on vous raconte pourquoi on s’est lancé dans la rando et pourquoi tu devrais toi aussi faire de la randonnée.

Randonner pour un moment de liberté

En fait, ce que l’on aime dans l’idée de randonner plusieurs jours, c’est de se rendre d’un point A à un point B à pied. On se fixe en amont une destination qui nous tente, comme les Vosges, l’Auvergne, la Normandie… Pour notre premier trek, ce fut un peu plus aléatoire, Florian m’avait demandé de choisir un nombre au hasard, j’ai répondu « 24 », et bim rendez-vous dans la Dordogne, on s’est rendu dans le Périgord pour marcher pendant 3 jours (On s’est éclaté ! Calme et dépaysement assurés).

Marcher dans la nature avec un sac sur le dos, c’est un sentiment de liberté très fort. On peut aller où l’on souhaite, changer de route à tout moment, s’arrêter ou reprendre plus tard. Etant donnée que je glisse ma petite tente (vraiment petite) dans mon sac, on ajuste notre itinéraire à la journée, nous n’avons aucune contrainte de temps et pouvons camper quand bon nous semble, ça on adore.

En randonnée, profite des paysages incroyables et accessibles qu’à pied

On découvre toujours de merveilleux paysages, il m’est arrivé plusieurs fois de me sentir petite face à la beauté de la nature, de m’arrêter et de profiter du calme qui nous entoure. La grandeur des montagnes, l’étendue des forêts, le bruit des animaux ou encore la verdure des collines, … tout ça nous fait adorer notre périple et de se dire que nous sommes dans un sacré beau pays 😍 (on est clairement accro).  

Quand on part sur des chemins de grande randonnée, il nous est déjà arrivé de ne croiser personne pendant plusieurs heures voire des journées, ce sont des moments très agréables qui nous permettent de nous ressourcer… bye bye la pollution sonore et le pétrole !

Lorsque l’occasion se présente, on profite pour planter notre tente en pleine nature. En Auvergne, on n’a pas pu résister à camper en haut d’une colline afin d’avoir une vue panoramique. En fait, on a dormi dans un prè, bon le sol n’était pas extrêmement plat mais on avait une vue incroyable et un calme absolu.

Voyager à pied pour préserver notre environnement

Alors oui, j’adore voyager, découvrir le monde, échanger avec les locaux sur leur langue, les modes de vie, les cultures… depuis 2014, je partais régulièrement à droite à gauche pour avoir ma dose de dépaysement, je prenais l’avion, puis le bus ou quelques covoit’ pour me rendre dans mon lieu de vacances, me vider la tête et me ressourcer.
Et puis, vient une période où je décide de voyager avec Florian, je randonne toujours mais cette fois-ci, je reste en France. En un an, j’ai réussi à découvrir 3 fantastiques régions, certes avec des dépenses plus faibles (ouais super, ça se prend), mais surtout avec un impact environnemental bien moindre, et ça c’est encore mieux ! Tu peux lire l’article sur notre mode de vie écologique en randonnée : comment voyager avec zéro-déchet .

En fait, d’après eco-volontaire-international.com sur une distance Paris-Berlin on émet 255 kg (classe éco) de CO2 par passager en avion, tandis qu’un passager voyageant en train émet 21 kg de CO2, soit une réduction de 234 kg d’émission de CO2…. Les données varient d’un site à l’autre, mais à cogiter 😉

Comment on s’organise pour notre trekking ?

C’est facile, on prend un train pour se rendre dans notre ville de départ (nommée point A), arrivé sur place, en général on essaye de s’éloigner de la ville rapidement. Pour se faire, on pourrait prendre un bus, mais bon, comme on préfère l’aventure et les rencontres, on se met à faire du stop…pendant quelques minutes ou heures, ça dépend de notre chance. 🖐 Ensuite, eh bien on se met (enfin) à marcher pendant 3 jours, 1 semaine ou plus… jusqu’à arriver à notre ville d’arrivée (nommée point B). Pour plus d’info sur l’organisation et comment se lancer, consulte notre super article « Comment commencer la randonnée ?  » .

Pourquoi faire de la randonnée - nous randonnons.com
Photo prise à Issoire, nous avons attendu 1h30 pour que notre sauveur arrive et nous amène au Mont d’Or.

Se challenger sur des parcours de randonnée

Dès que je planifie ma prochaine rando ou trekking (voir la différence entre le trekking et la randonnée), je sais que dois ajouter une complexité supplémentaire par rapport au séjour précédent. En fait, c’est ma façon de repousser mes limites et de m’améliorer sans cesse.

Pour ce faire, je choisis de partir quelques jours supplémentaires, d’augmenter le nombre de kilomètres par jour, de partir en autonomie partielle ou totale, de ne prendre aucun transport … Bref, je varie et adapte le défi en fonction de ma destination et de mes envies. Ça ajoute du challenge, une petite difficulté supplémentaire qui me demande de préserver… et puis, ça travaille le mental.

Tout ça donne de nouvelles perspectives à mes voyages !

Faire de la randonnée : ce qu’il faut retenir

La randonnée est un sport comme un autre. Elle vous permettra de vous évader hors des sentiers battus, de vous dépasser et de voyager sans aller très loin.

Solo ou à plusieurs, le trekking est une aventure enrichissante et accessible à tous.

Alors, prêt.e à en avoir plein les yeux ?

Soutiens-nous et partage l'info à tes potes de rando :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *